Santorin, Grèce (3e Semaine des Volcans)

août 31, 2010 by

Santorin – aussi appelée Théra ou Thíra – est une île de Grèce située en mer Égée. Même si elle ne comporte pas “Mont” ou “Volcan” dans son nom, l’archipel de Santorin est tout de même le lieu de l’une des plus grandes éruptions de l’histoire! C’est une bonne raison qui explique que l’on ne voit plus beaucoup de terre émergée lorsque l’on visite les îles depuis le ciel.

L’archipel que l’on peut voir aujourd’hui est ce qui reste de la caldeira d’un ancien volcan qui entra en éruption voilà 3.500 ans, et l’explosion semble avoir été 120 fois plus puissante que l’éruption du Mont Saint Helens en 1980 ! Elle a du causer des nuages de cendres, des coulées pyroclastiques et des tsunamis, dévastant la Méditerranée.

Les restes de Santorin sont une chaine d’îles circulaire que les grecs ont transformé en l’un des plus beaux endroits du monde. En ignorant le volcan en activité dans la caldeira, les habitants locaux ont créé un lieu paradisiaque pour les vacanciers et les paquebots de croisière, grâce à la fantastique géologie du site et à sa situation privilégiée au cœur de la Méditerranée.

La légende veut que la situation, la beauté et l’histoire volcanique de Santorin ne sont pas dus au hasard. Il pourrait y avoir une bonne raison pour laquelle les gens sont attirés vers cet endroit depuis des milliers d’années. Les anciens écrits de Platon Timaeus et Critias (qui ont été écrits voilà environ 2.400 ans) laissent penser que Santorin pourrait être le site de la légendaire Atlantide! Laissez-moi vous expliquer…

Tout d’abord, Santorin correspond à la description physique de l’île perdue légendaire grâce à sa forme circulaire. Platon a décrit une série d’anneaux alternant l’eau et la terre qui constituaient la nation de l’Atlantide. Si vous observez Santorin depuis le ciel, c’est définitivement un cercle, et si l’on considère que l’île dans la caldeira devait être bien plus grande avant l’éruption, on pourrait la décrire comme des “anneaux alternant l’eau et la terre”!

Ensuite, Platon a laissé des écrits sur les couleurs de l’île : “un type de pierre était blanc, un autre noir, et un troisième rouge”. On peut voir des rochers blancs depuis l’espace au sommet de certaines falaises, et certaines photos prises au sol nous montrent également des falaises rouges.

Ce qui nous fait du blanc et du rouge, et le noir alors ? Regardez cette plage proche de Perissa. Elle est faite de sable noir! Souvenez vous que l’île est en réalité un volcan, alors on y trouve des rochers noirs un peu partout.

Le troisième lien vers l’Atlantide, c’est que d’anciennes civilisations ont habité Santorini voilà 3.500 ans. Les recherches archéologiques sur l’île ont montré des traces d’une civilisation très avancée pour son temps. Des fouilles comme celle à Akrotiri ont découvert des bâtiments à plusieurs étages, de la plomberie complexe, des murs résistants aux séismes, et des systèmes de ventilation intérieure. Akrotiri elle-même a été engloutie pendant l’éruption, un peu comme la cité italienne de Pompéi, et est restée remarquablement conservée pendant des milliers d’années.

Il existe d’autres liens entre l’île de Santorini et la légende de l’Atlantide, mais le plus important est peut-être le volcan lui-même. Santorin constitue les restes d’une caldeira s’élevant au-dessus des eaux, et les écrits de Platon à propos de l’Atlantide et de sa chute dans la mer doivent constituer une bonne description de ce qui s’est passé dans le lagon de Thira voici 3.500 ans. Au fil du temps, cette île dans le lagon s’est lentement rebâtie, mais tôt ou tard on peut s’attendre à ce que ça arrive à nouveau.

Que vous pensiez que Santorin puisse être lié à l’Atlantide ou pas, elle reste une île magnifique au cœur de la Méditerranée qui vaut vraiment le détour.

Plus d’informations sur la ville de Santorin sur le site officiel, et plus de lecture sur l’île sur la Wikipédia.