L’Antarctique (Semaine du Désert 2010)

juillet 2, 2010 by

Bienvenue dans la Semaine du Désert 2010 sur GSS! Pour la troisième année, nous allons publier des articles uniquement consacrés aux déserts. Pendant une semaine!

Quand on pense à l’Antarctique, le mot “désert” n’est pas ce qui nous vient habituellement à l’esprit. Pour la plupart des gens, un désert est un endroit chaud, ensoleillé et avec du sable. Mais techniquement, la définition d’un désert est un endroit qui reçoit très peu de précipitations, moins de 250 millimètres par an. Alors on trouve aussi bien des “déserts chauds” que des “déserts froids”, ce qui implique que la plus grande partie de notre continent le plus au sud est en fait un désert : le plus grand désert du monde.

Dans sa totalité, le continent fait environ 14 millions de kilomètres carrés – et la plupart de cette surface est désertique. C’est plus grand que le Canada (10 millions km²), mais plus petit que la Russie (17 millions km²).

Comme on peut le comprendre, Google a assez peu d’images haute résolution de l’Antarctique. Sa surface est couverte à 98% de glace et à 2% de roche nue, donc les photos satellites ne montrent pas grand chose d’autre que des dégradés de blanc et de gris.

Le point de départ le plus populaire pour se rendre dans l’Antarctique est Ushuaia en Argentine (la capitale de la Terre de Feu, souvent considérée comme la ville la plus au sud de la planète). Près d’Ushuaia, on trouve les Îles du Sud Shetland et la Péninsule de l’Antarctique.

Dans cette région côtière, grâce à l’évaporation, il tombe un peu plus de pluie que dans les terres et on peut observer un peu le bord de mer.

Mais dans la zone centrale, Google propose aussi quelques zones où l’on peut beaucoup zoomer — les photos ressemblent à de l’art abstrait. Voilà une image où un centimètre équivaut à environ 3 mètres.

Pas très intéressant, on peut voir des kilomètres et des kilomètres de glace. Et voici le Pôle Sud :

Le Pôle Sud n’héberge aucune vie sauvage, mais il comporte une grande base scientifique, la station américaine d’Amundsen-Scott Pôle Sud. En 2008, nous vous avions proposé un article sur les Stations de recherche de l’Antarctique, mais les images ne semblent pas avoir été mises à jour depuis. Peut-être que si Google décide un jour d’emmener leurs motoneiges Street View en excursion, nous pourrons avoir des images comme celles-ci :