Chiang Mai, Thaïlande

juin 22, 2010 by

La cité de Chiang Mai, fondée en avril 1296, était autrefois une capitale protégée par une grande muraille, entourée par un fossé carré. Même si la plupart des murs intérieurs ont été détruits depuis, quelques morceaux sont encore intacts. La riche culture du royaume de Lanna est toujours présente dans cette ville thaïe moderne.

Chiang Mai était la capitale du Royaume de Lanna, qui dirigeait la région jusqu’en 1558, quand elle passa sous une domination Birmane. Les habitants s’enfuirent jusqu’à Lampang, à l’est de Chiang Mai.

En 1767, les birmans attaquèrent la ville d’Ayutthaya au sud. Cette action poussa les habitants du Lanna au nord et les habitants du Siam au sud (aujourd’hui la Thaïlande) à unir leurs forces pour repousser les birmans des deux villes. Les remparts ne tinrent pas très longtemps après ça, et ne peuvent se retrouver de nos jours que sur quelques portions, principalement dans les coins.

La ville resta abandonnée et en ruines jusqu’en 1796, lorsque Chiang Mai fût intégrée au Royaume du Siam. Pendant cette période, elle fût une grande ville commerciale, plus importante que Bangkok. Bangkok est située à 580 km au sud de Chiang Mai et les routes étaient dangereuses à l’époque. Ce n’est que dans les années 1920s que les axes commerciaux devinrent plus sûrs et que Bangkok reprit une place centrale dans le royaume.

Aujourd’hui, Chiang Mai s’est étendue et sa population atteint quasiment un million d’habitants. L’influence du Lanna est toujours perceptible dans l’artisanat local, la cuisine, les cérémonies, et sur de nombreux points qui la distingue du reste de la Thaïlande.