Jeux Olympiques Vancouver 2010 : Montagnes

février 17, 2010 by

Les Jeux Olympiques d’hiver de Vancouver 2010 ont commencés, et Google nous a offert d’excellentes images des sites olympiques1, notamment ceux situés autour de Whistler, la station située à 120 km au nord de la ville.

La semaine dernière, Google a créé la surprise en nous offrant “Slope View” – des images façon Street View capturées directement sur les pistes en motoneige !2.

Whistler Whistler

Le tout nouveau Whistler Sliding Centre peut accueillir 12.000 spectateurs pour le bobsleigh, la luge et le skeleton. Depuis les points de départ, les athlètes pourront effectuer jusqu’à 16 tours sur cette piste de 1.450 mètres. Une pente maximale de 20% permettent aux glisseurs d’atteindre la ligne d’arrivée à des vitesses pouvant atteindre les 140 km/h.

Whistler Sliding Centre Sliding Track

Les compétitions de Ski Alpin se déroulent au Whistler Creekside qui peut accueillir 7.700 spectateurs près de la ligne d’arrivée. Street View nous permet d’apprécier la pente de ce terrain.

Whistler Creekside Whistler

Le site Olympique rencontre toutefois un petit problème : le propriétaire du site Intrawest – ou plutôt ses financiers – a des difficultés de paiement, ce qui fait que Whistler pourrait être mis en vente pendant les Jeux.

A quelques kilomètres à l’ouest de la ville se trouve la Callaghan Valley et le Parc Olympique de Whistler, un site de 117 millions de dollars canadiens, destiné à accueillir le saut à ski et deux disciplines nordiques, avec plus de 12.000 spectateurs attendus pour chacun des trois sports.

Les tours de saut à ski sont appelées modestement ‘normale’ et ‘grande’, mais avec des vitesses de lancement approchant les 100 km/h et des distances de saut atteignant 140 mètres, je ne pense pas qu’on puisse douter qu’elles soient terrifiantes à essayer.

Whistler Olympic Park Ski-jumping

Les épreuves de ski de fond se dérouleront dans cette zone, avec les plus longues courses (allant jusqu’à 50 km) passant par les forêts des environs.

Whistler Olympic Park

Le biathlon se passera au nord, cette partie rectangulaire étant la zone de tir où les athlètes essaieront de reprendre leur souffle – après avoir grimpé dans les collines – pour viser le plus droit possible.

Whistler Olympic Park

Tous les sportifs invités à participer aux Jeux sont hébergés au Village Olympique de Whistler, un peu au sud de la ville. Les photos de Google nous montrent le village presque terminé mais avec beaucoup de bâtiments encore en construction.

Whistler Olympic Village

Les médias du monde entier seront basés au Centre de Conférence de Whistler dans le centre-ville, et les cérémonies de remise des médailles auront lieu au tout nouveau Medals Plaza, que l’ont peut voir en construction sur ces images.

Media Centre Whistler

L’une des faiblesses de Whistler est son unique route d’accès – la fameuse Autoroute de la Mer au Ciel (“Sea to Sky Highway”) – qui offre souvent une falaise d’un côté et l’océan de l’autre. La province a beaucoup investi – approximativement 600 millions de dollars canadiens – pour élargir la route et rendre rectiligne les sections les plus dangereuses, mais le mauvais temps et les éboulements pourraient rapidement gêner les milliers de personnes voyageant entre la ville et la montagne en ce moment.

Sea-to-Sky

Tandis que Whistler a connu des bonnes chutes de neige, l’autre site olympique de montagne a souffert de l’un des plus chauds mois de janvier jamais enregistré. Cypress Mountain accueille tout de même le snowboard, le ski/board cross et le freestyle.

Cypress Mountain Cypress Mountain

Alors que les photos de Google montrent bien de la neige, la pluie en a fait fondre une bonne partie. Un gros effort a été fait pour ramener de la neige juste avant le début des épreuves, avec des bottes de paille utilisées pour le relief.


  1. Il manque encore quelques gradins et des infrastructures temporaires qui n’étaient pas encore installés au moment des prises de vues de Google. 

  2. On peut remarquer que le petit bonhomme jaune de Street View a été remplacé par un petit skieur sur les pistes (et fait du saut à skis quand on le déplace), tandis que les sites olympiques sont marqués par une petite torche olympique.