Scènes Flottantes

décembre 21, 2009 by

Les plus grandes villes du monde manquent d’espace pour accueillir divers évènements, et ils se tournent alors vers la plus grande de leurs surfaces libres : l’eau. Le résultat, c’est la multiplication des scènes flottantes à travers les continents, dont la plus grande se trouve à Singapour : The Float at Marina Bay.

The Float at Marina Bay

“The Float” n’est pas encore visible sur Google Maps, mais avec le lancement de Street View à Singapour nous avons une bonne vue de cette scène de 120m x 83m, configurée pour accueillir un match de foot, avec ses tribunes d’une capacité de 30.000 spectateurs. La scène a aussi servi pour des parades, des feux d’artifices et des concerts, et elle devrait accueillir les cérémonies des Jeux Olympiques d’été Juniors 2010.

The Float at Marina Bay

Cette structure temporaire a été construite suite à la démolition d’un stade national, et devrait être retirée lors de l’ouverture du nouveau stade en 2011. La construction modulaire utilise des joints et des pylônes mobiles fixés au fond de la mer pour protéger la scènes des mouvements causés par les vagues et les marées.

En Autriche, la bien nommée Scène du Lac flotte sur le Lac Constance dans la ville de Bregenz. Il s’agissait de la plus grande scène flottante du monde avant la construction de “The Float”.

Bregenz Bregenz

Avec ses 7.000 sièges, ce théâtre extérieur accueille des opéras lors d’un festival d’été annuel. Le décor industriel des images ci-dessus est celui d’Il Trovatore en 2005. D’autres décors extravagants ont été mis en place pour Aida, A Masked Ball et Tosca, qui figure dans le James Bond de 2008 Quantum of Solace.

Les autrichiens sont apparemment fans de scènes flottantes; de l’autre côté du pays on trouve une plus petite scène sur le Danube, dans la ville de Tulln.

Tulln

Cette scène est surtout utilisée pour des concerts; on peut en voir une bonne photo sur ce blog d’un cycliste.

Si vous connaissez d’autres scènes flottantes, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.