Norilsk, ville polluée de Sibérie

octobre 21, 2009 by

La ville de Norilsk se situe à 320 km au nord du Cercle Arctique dans la toundra de Sibérie. C’est la deuxième plus grande ville au nord du Cercle Arctique après Murmansk, et la ville de plus de 100.000 habitants la plus au nord du monde. Elle a aussi une place dans le top dix des villes les plus polluées du monde grâce à la grande exploitation de nickel dans la région.

A cause de cette pollution, pas un seul arbre ne pousse à 45 km aux alentours de Nadezhga1, la plus grosse des quatre fonderies de nickel, et on estime que Norilsk est responsable de la production de 1% du dioxyde de soufre présent dans l’atmosphère de notre planète.

La ville elle-même a été construite par des ouvriers des camps du Goulag, sur ordre direct de Joseph Staline dans le plus grand style communiste, avec un paysage dominé par des blocs d’appartements massifs séparés par des larges boulevards

En 1953-54, les prisonniers de ce chantier se révoltèrent sans violence lors de ce que les autorités appèleront une “insubordination de masse”. Les dissidents étaient nombreux dans les goulags, mais la révolte de Norilsk fût la plus grande rébellion du pays sous le régime stalinien.

Des milliers de prisonniers périrent lors de cette construction, principalement à cause du climat extrême : Norilsk est recouverte de neige entre 250 et 270 jours par an, avec des températures pouvant descendre jusqu’à -58°C.

Après avoir lu tout ça, je suppose que vous allez chercher à passer vos prochaines vacances à Norilsk. Pas si vite! La ville n’est pas accessible aux étrangers sans raison valable, et l’accès est restreint même aux russes. La raison de ce contrôle strict est sûrement une tentative de cacher le grand niveau de pollution, ou bien est-ce lié aux silos d’ICBM situés non loin de là. D’autres théories?

Plus d’informations sur Norilsk sur la Wikipédia.


  1. Nadezhga” signifie “espoir” en russe.