La Skeleton Coast

septembre 11, 2009 by

En Namibie, la Skeleton Coast porte ce nom (“La Côte aux Squelettes”) à cause des deux différentes types de squelettes qui y envahissent les plages : les baleines et les bateaux.

Grâce à la fin – ou presque – de la chasse aux baleines, les os de cétacés ont quasiment disparus, mais les restes de navires sont toujours là, rouillant doucement.

Par exemple, le Eduard Bohlen est échoué là depuis 1909.

On peut trouver des milliers d’épaves le long de cette côte, à cause des grands vents et du brouillard épais de la région.

L’Otavi s’échoua en 1945, avec sa cargaison de Guano qu’il ramenait des Îles Mercury.

Une fois à terre, les marins apportaient bien souvent leur contribution à l’appellation de l’endroit, puisque le Désert de Namib est peu hospitalier.

Malgré tout, quelqu’un a pensé que ça serait une bonne idée de construire un puits de pétrole juste à cet endroit. Mais à l’instar des baleines, des bateaux et des marins, le forage est maintenant un squelette attaqué par la rouille.

Depuis 1971, la Skeleton Coast est devenue un Parc National, et l’ancien forage sert d’abris pour les populations d’oiseaux locaux.

La plus célèbre épave de la Skeleton Coast est le paquebot Dunedin Star, qui coula devant cette côte en 1942. La dramatique tentative de sauvetage qui suivi a ajouté à la collection les épaves d’un bateau et d’un petit avion, une histoire qui est racontée dans le livre de John Marsh “Skeleton Coast” (en anglais).

Merci à sasroodkapje et Artificial Owl, qui propose des photos vu du sol du puits de pétrole.