Le Canal de Dérivation de la Rivière Rouge

septembre 4, 2009 by

A l’est de Winnipeg coule le canal de dérivation de la rivière Rouge, une voie de contrôle de 47 km qui évite des inondations désastreuses à la 8e plus grande ville du Canada.

Floodway Floodway

L’arrivée du printemps dans l’hémisphère nord se traduit souvent par des alertes aux inondations dans de nombreuses zones géographiques, quand la fonte des neiges entraine une montée des eaux des fleuves et rivières. La Rivière Rouge est connue pour provoquer de nombreuses inondations dans les états américains du Dakota du Nord et du Minnesota.

C’est tout de même la ville canadienne de Winnipeg qui est le plus menacée par le fleuve. Une terrible inondation en 1950 conduisit à la construction du Canal de Dérivation entre 1962 et 1968. A cette époque, il s’agissait du plus grand déplacement de terre au monde, plus important que le Canal de Suez. Depuis sa construction, il a été utilisé plus de 20 fois pour protéger les 700.000 habitants de Winnipeg de la montée des eaux.

Les portes de contrôle au sud de la ville dévient l’eau vers le canal lorsque la météo indique la probabilité d’une inondation. Le canal peut gérer un flux liquide de 2.550 mètres cubes par seconde autour de la ville et ramener l’eau dans la rivière à Lockport.

Floodway Floodway

L’inondation de 1997 poussa le système à ses limites. La construction d’une extension au canal est actuellement en chantier, pour emmener la capacité de traitement à 4.000 mètres cubes par seconde. Ca devrait convenir aux inondations de type “1 tous les 700 ans” pour reprendre les termes des gestionnaires du canal de dérivation.

Les Archives CBC proposent des informations sur l’inondation de 1950 et la construction du canal.

Merci à Daryl.