Mémorial de la paix d'Hiroshima

août 6, 2008 by

Voilà exactement 63 ans, le 6 août 1945, la première bombe nucléaire utilisée dans une guerre fut lâchée au-dessus d’Hiroshima au Japon. La bombe, Little Boy (“petit garçon” en anglais), a été larguée à 8h15 par le bombardier américain B-29 Enola Gay, et l’explosion qui s’en suivi provoqua la destruction de 69% des bâtiments de la ville, tuant sur le coup environ 80.000 personnes.

A la fin de l’année, plus de 140.000 habitants d’Hiroshima étaient morts, la plupart étant des civils. Depuis, des milliers d’autres ont péri de blessures et de maladies attribuées à l’exposition aux radiations produites par la bombe.

La bombe avait pour cible ce pont en forme de T, et sur la rive du fleuve on trouve la structure la plus proche du point d’impact qui a survécu. Aujourd’hui, ce bâtiment est appelé le Dôme de la Bombe Atomique (ou Dôme de Genbaku), resté exactement dans l’état il s’est trouvé après l’explosion, comme un rappel de la dévastation que les armes nucléaires peuvent causer.

Le Dôme de Genbaku est une partie du Parc du Mémorial de la Paix d’Hiroshima qui est principalement situé sur le sud de l’île. On trouve de nombreux monuments et bâtiments dans le parc, chacun étant dédié à un aspect différent du bombardement, qui sont tous situés sur le trajet que l’Enola Gay emprunta.

Trois jours après la destruction d’Hiroshima, les États-Unis lâchèrent une seconde bombe sur la ville de Nagasaki, où 80.000 personnes trouvèrent la mort d’ici la fin de l’année.

Vous trouverez d’excellents articles sur ces tragédies sur la Wikipédia, en commençant par Bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki.

Merci à Alexey Panasenko, Matt Van Pelt, nineo, Mikhail, Jack, eRez et Matthew McMillan.