Extension de la surface de la mer

avril 10, 2008 by

On a vu qu’il y avait de nombreux projets d’extension de la surface des territoires sur la mer à travers le monde.

Pourtant, dans la petite ville anglaise de Happisburgh ce processus a été inversé, car les vagues s’attaquent à la côte et la Mer du Nord gagne du terrain.

Le taux d’érosion est tel que les maisons sont abandonnées au fur et à mesure qu’elles risquent de tomber dans la mer, et les foyers qui disposaient d’un grand jardin donnant sur la plage sont maintenant dangereusement proches du bord de la falaise.

burgh.jpg

En 1959, on commença à construire des digues le long de la route qui longe la plage (Beach Road) pour empêcher la marée d’éroder la falaise. Comme vous pouvez le voir, cette protection n’a pas totalement disparue mais à plusieurs endroits cette fameuse Beach Road passe sous le niveau de l’eau.

garden.jpg

On retrouve une histoire similaire dans la ville brésilienne de São João da Barra, où les hautes températures ont accéléré l’érosion de la côte et où 183 bâtiments sont tombés dans la mer ces 30 dernières années.

Le dernier bâtiment à avoir été perdu sur la plage d’Atafona est cet immeuble qui a finalement cédé cette semaine et s’est effondré. Les journaux locaux ont diffusé une vidéo de sa chute.

Il y a plus d’informations sur l’histoire et des photos de Happisburgh sur le site officiel (en anglais) et des photos d’Atafona et son bâtiment effondré sur Flickr.

Merci à Rob et Leo Carbonell.